Facebook dévoile par erreurs les noms de ses modérateurs à des terroristes potentiels

Facebook met en danger ses modérateurs en dévoilant par erreur leurs noms

Bonsoir les lecteurs
Une faille dans le système de notifications de Facebook a dévoilé par erreur l’identité de plus de 1000 modérateurs à de potentiels terroristes.

Facebook commet une bourde et met en danger ses modérateurs

La nouvelle vient du site le guardian. Les profils d’un millier de modérateurs du réseau social ont été dévoilés à des groupes faisant l’apologie du terrorisme. Cette bourde, c’est un bug dans le système de modération de Facebook qui en est à l’origine. Le bug fonctionnait (fonctionne ? on espère que c’en est fini) de cette façon. Lorsqu’un modérateur de Facebook mettait hors ligne une page ou un groupe pro terroriste, le gérant de cette page recevait une notification contenant le nom du modérateur ayant agit. A partir de là, il est très simple de trouver le compte Facebook du modérateur. Certaines informations personnelles étaient aussi disponibles. C’est en recevant des demandes d’amis, des gens qui se sont vus fermer leur page que les modérateurs ont découvert ce bug.

Au final ce sont plus de 1000 personnes travaillant pour Facebook ou ses sous-traitants qui sont en danger. Parmi ce millier de gens, une quarantaine travaillaient directement dans les équipes de lutte contre le terrorisme. Il est donc inutile de vous dire que depuis ces personnes ont une cible dans le dos.

Un modérateur contraint à l’exil

Un des modérateurs d’origine irakienne vivant en Irlande s’est confessé au Guardian. Le monsieur a indiqué que son profil a été consulté par des partisans de Daech. Il a donc fui l’Irlande et s’exiler durant 5 mois en Europe de l’est. Malheureusement manquant de ressources, il est revenu en Irlande. Ce bug a fait de sa vie un véritable enfer, il est obligé de faire attention lors de chacun de ses déplacements. En désespoir de cause, il a été contraint de lancer une procédure. Cette procédure lancée auprès d’une commission d’indemnisation étudie son cas et celui de Facebook pour savoir si le réseau social est responsable de mise en danger de la vie d’autrui.

Qu’en pensez-vous les lecteurs ? Personnellement, je trouve ça scandaleux d’avoir laissé un tel bug « vivre ». La sécurité des employés et celle des utilisateurs c’est le plus important.

Sur ce je vous dis à tout à l’heure.

Tremerius

Laisser un commentaire