Brave le navigateur web qui repense la pub web

Brave le navigateur web par l’inventeur du Javascript

Bonsoir les lecteurs,
Brendan Eich bien connu dans le monde du Web pour avoir crée le javascript revient avec un nouveau navigateur web qui va révolutionner la pub sur internet

Un navigateur web aux publicités optimisées

Tout d’abord, bienvenue (ou rebienvenue :p) sur le blog de Tremerius, si vous êtes un lecteur fidèle vous ne serez pas dépaysé, il n’y a que l’adresse qui change pour le reste ce sera comme avant :).

Après ce petit intermède, revenons-en au sujet qui nous intéresse aujourd’hui, Brave le navigateur web crée par l’inventeur du Javascript et sa start-up Brave Software. Je ne vais pas vous mentir, le navigateur web étant en phase de pré alpha, je n’ai pas pu mettre la main dessus. Je ne sais donc pas grand chose de Brave à part que c’est une princesse Disney « se cache » mise à part les promesses de son illustre créateur Brandon Eich vis-à-vis de son nouveau bébé.

L’inventeur du Javascript a fait le choix d’inclure un bloqueur de publicité directement dans le navigateur afin d’accélérer la vitesse de chargement des pages. A partir de là vous allez me dire, ok rien de révolutionnaire chrome le fait déjà sur les chromebook. Vous auriez raison de penser cela mais là où Brave est une petite révolution c’est qu’il vous propose de ne pas bloquer toutes les publicités et même de remplacer les pubs par d’autres publicités bien plus légères et optimisées afin de ne pas déranger votre navigation sur internet.

Brave offre la possibilité d’afficher la pub sur des sites cibles pour le rémunérer

Si vous le souhaitez le navigateur web peut n’afficher ses publicités que sur certains sites que vous préféreriez voir rémunéré plutôt que d’autres. Une fonctionnalité intéressante, qui permettra d’aider les petits sites à se tenir à flot.

En choisissant cette option, dans les faits, une petite partie de la rémunération sera perçue par le navigateur web puisque vous aurez choisi d’afficher ses publicités optimisées et l’autre partie du gain des pubs ira bien évidemment au site que vous avez choisi « d’aider ».

Les chiffres pour faire de Brave un projet qui perdurera

D’après son créateur, le navigateur web aura besoin de minimum 7 millions d’adeptes pour trouver un équilibre financier (et donc bien plus pour gagner des sous sous :P). Un chiffre qui parait énorme mais à la vue des possibilités de Brave ça ne parait pas inaccessible puisque d’après les tests de nos amis de chez 01.net Brave est 40% plus rapide que ses concurrents historiques sur ordinateur et 4 fois plus rapide sur les appareils mobiles.

La vitesse étant un des points prépondérants lorsqu’on choisit un navigateur, Brave est donc séduisant, d’autant plus que côté sécurité un autre point important il n’est pas en reste avec une attention toute particulière sur la protection de l’utilisateur, le blocage des cookies et la grande préférence du navigateur pour le HTTPS.

Sur le papier, Brave a donc tout pour séduire, mais il y a deux conditions pour arriver à ce résultat. La première est de faire oublier aux gens leurs vieilles habitudes, le petit monde des navigateurs web est impitoyable et les petits nouveaux ont souvent du mal à s’en sortir face aux Chrome, Firefox et Edge (même si certains comme Duckduckgo arrivent à s’en sortir).

La seconde condition à la réussite de Brave est que la rémunération des sites soit vraiment à la hauteur et aussi et surtout que les annonceurs suivent. Une chose est sûre Brave pourrait déplaire à Google, le navigateur marchant un peu sur les plate-bandes du géant du web.

J’espère de mon côté que Brave tiendra ses promesses et trouvera son public, voici une petite vidéo pour vous rendre compte des possibilités par vous même.

Sur ce je vous dis à plus les lecteurs.

Tremerius

Une réflexion au sujet de « Brave le navigateur web par l’inventeur du Javascript »

  1. Ping : Le blog change d’adresse | Tremerius

Laisser un commentaire