Les USA veulent votre lien de Facebook avant de séjourner dans le pays

Pour aller en vacances aux USA la douane va demander votre Facebook

Bonjour les lecteurs,
les USA ne sont pas connus pour être les plus respectueux de la vie privée et ça ne va pas s’arranger puisque la douane vous demandera votre Facebook.

Votre vie numérique contre vos vacances aux USA

On savait les américains peu soucieux de votre vie privée sous couvert de se protéger contre le terrorisme. La nouvelle d’aujourd’hui va vous démontrer que ce n’est pas prêt de s’arranger. En effet, depuis 19 décembre Mr Barack Obama a validé une disposition. Celle-ci permet à l’administration américaine de vous demander votre lien de Facebook avant d’entrer sur le territoire.

Depuis le 20 décembre, les vacanciers se voient demander le lien de leur réseau social pour connaitre leur vie numérique. Le compte qui a le plus d’importance est le Facebook mais le fichier ESTA contient aussi des cases pour connaitre les liens des autres réseaux sociaux.

Donner vos liens de réseaux sociaux est « facultatif »

Afin de ne pas froisser les défenseurs des libertés individuelles, le gouvernement américain se protège en martelant que c’est une mesure facultative. Pourtant, vous vous doutez bien que de ne pas remplir ces cases fera que l’on vous refusera le sésame pour entrer aux USA.

Vous avez également la possibilité de fournir vos liens tout en prenant soin de restreindre l’accès à vos comptes. Malgré tout cela reste à vos risques et périls. Les autorités américaines trouveraient ça sans doute louche et donc vous auriez de grandes chances de perdre votre droit à vos vacances. Pour finir, cette disposition concerne pas moins de 38 pays dont notre merveilleuse France.

Alors les lecteurs après l’espionnage téléphonique de nos présidents, et cette mesure que pensez-vous des USA ? Personnellement je trouve pas ce pays très accueillant. Je comprends la peur qu’engendre le terrorisme, mais la vie privée reste importante. En tout cas les fans de Barack Obama risquent de prendre cette dernière mesure comme une triste fin pour le personnage.

Sur ce je vous dis à demain les lecteurs,

Tremerius

Laisser un commentaire