Gooligan infecte un million de comptes Google

Le malware Gooligan a infecté plus d’un million de comptes Google

Re les lecteurs,
ce second article de la journée vous servira d’avertissement. Le malware Gooligan a infecté plus d’un million de comptes Google.

Gooligan le malware qui visait 13 000 comptes Google par jour

Malheureusement ce second article apporte une mauvaise nouvelle. Un malware très virulent sévit, celui-ci a attaqué plus d’un million de comptes Google. C’est hier que les chercheurs en cybersécurité de « Check Point Software » ont révélés l’existence de ce fléau qui attaque depuis plus d’un an. Pour savoir si vous êtes victime de Gooligan c’est son nom, rendez-vous sur cette page. Un test sera effectué pour savoir si votre appareil est touché ou s’il est clean.

Il attaquait principalement les devices sous Android 4 et 5.0. C’est donc possiblement 74% du parc de l’OS mobile de Google qui peut être touché par le malware. Fort heureusement pour nous les européens, Gooligan fait surtout des victimes en Asie (57%). Les européens ne sont que 9% à avoir été touchés. En France nous sommes particulièrement chanceux puisque ce ne sont que 169 appareils qui auraient subit le courroux de Gooligan.
Quand on sait que le logiciel malveillant attaquait 13 000 devices par jour, on peut réellement mesurer notre « chance ».

Les effets sont les suivants, le malware récupère les emails et les cookies d’authentification installés sur les terminaux. Ensuite, le logiciel malveillant installait des applications tout aussi frauduleuses  que lui-même.

Le Play Store cible du piratage

Depuis l’apparition de Gooligan, ce ne sont pas moins de 2 millions d’applications frauduleuses installées. Le malware faisait récupérer de l’argent à son créateur grâce à ces applications qui affichaient de la publicité. Des clics étaient générés automatiquement et de façon aléatoire. Le créateur de Gooligan (je suppose :P) recevait de l’argent des régis publicitaires qui ne savaient pas ce qu’il se passait.

Si vous êtes victime du logiciel malveillant, il vous faudra réinstaller Android. Google de son côté assure en se voulant rassurant qu’il ne sévissait que sur le Play Store. Quand on connait la place du store, ça n’a rien de rassurant pour les consommateurs mais on se console comme on peut dira-t-on.

Pour finir je pense que pour être réellement certain que vos appareils sont safe, n’hésitez pas à aller faire le test avec le lien fournit au début de l’article.

Sur ce je vous dis à demain les lecteurs.

Tremerius

Laisser un commentaire