adblock plus tente de trouver une solution pour une publicité plus acceptable

Adblock plus tente un rapprochement pour une publicité plus acceptable

Bonsoir les lecteurs,
La pub sur internet est un vaste débat, Adblock plus est un rempart contre ce véritable fléau ralentissant souvent les sites web. Pourtant c’est le seul moyen de rémunération pour la plupart des sites.

Adblock Plus cauchemar pour certains bénédiction pour d’autres

Le pire cauchemar d’un éditeur de site internet à part les hackers, c’est bien les bloqueurs de publicité et plus précisément les bien connu Adblock Plus. Les publicités sont bien souvent la seule possibilité pour rendre un site internet viable. Pourtant celles-ci sont bien souvent peu optimisées  et ralentissent la navigation sur les sites pire encore parfois c’est plusieurs fenêtre de pubs qui s’ouvrent et c’est ATROCE.

Depuis quelques temps, quelques initiatives fleurissent pour éviter que les internautes bloquent purement et simplement les publicités. Parmi ces initiatives, il y a bien entendu le navigateur Brave dont je vous parlais il y a quelques temps. Ces différentes initiatives ont en quelques sortes « forcées » Eyeo la société à l’origine d’Adblock Plus à revoir sa politique et à tenter une discussion pour une publicité plus acceptable sur internet.

La hache de guerre bientôt enterrée ?

C’est lors du « Camp David » qu’une grande discussion sur la publicité online a  lieu. Ce nom n’a rien d’anodin puisque ce nom fait écho aux années 70 avec les accords de paix entre les égyptiens et les israéliens qui ont été surnommé ainsi.

Le premier Camp David s’est déroulé en novembre 2015 et une seconde réunion est organisé par la société Eyeo. Les invités de cette réunion sont d’après Ben Wiliams directeur des opérations chez Eyeo

 les plus grands noms européens de l’édition, du marketing en ligne, de la publicité, des organisations numériques à but non lucratif et de la création de contenus.

Une réunion avec plusieurs milliards de dollars comme enjeu

Je vous l’expliquais il y a pas longtemps, les adblockers  comme sont surnommés les internautes bloquants les pubs ont fait perdre au moins 22 milliards en 2015 aux éditeurs de site. Ce manque à gagner est énorme et c’est pour cette raison que certains éditeurs n’hésitent pas à passer à la caisse pour se retrouver dans la liste blanche d’Adblock.

Des sites comme Amazon ou Google ont payé pour que Adblock Plus laisse passer leurs publicités. Une situation à la limite du tolérable puisque les plus petits éditeurs ne pourront jamais se permettre de payer pour entrer dans cette fameuse liste blanche et c’est pourtant ces petits éditeurs qui ont le plus besoin de rémunération.

Pour contourner ce problème les éditeurs utilisent de plus en plus la solution de bloquer le contenu tant que l’utilisateur ne désactive pas son bloqueur de pub mais c’est aux risques et périls de voir l’utilisateur s’en aller mécontent du site.

Ce « Camp David » est donc d’une importance extrême pour l’avenir du monde de l’édition numérique.

A demain les lecteurs 🙂

Tremerius

Laisser un commentaire